Qu’est-ce que l’investissement en SCPI ?

Il existe de nombreuses manières d’investir dans l’immobilier. On les classifie en deux grands types : l’investissement locatif classique et celui dit « pierre-papier ». Nous allons aujourd’hui nous intéresser à cette seconde catégorie, et plus spécifiquement à celui en SCPI. En quoi consiste-t-il ? Quels en sont les avantages ? Quelles différences avec l’investissement immobilier locatif traditionnel ? Découvrons-le ensemble.

Définition et caractéristiques de la SCPI

SCPI désigne Société Civile de Placement Immobilier. Ce mode d’investissement consiste à placer son argent dans un patrimoine diversifié. En SCPI immobilier, ce patrimoine est dispatché entre commerces, bureaux ou hôtels… Des biens qu’il serait difficile à acquérir en tant que particulier investisseur. Au même titre qu’un achat immobilier classique, il est possible de souscrire à un crédit en vue d’investir en SCPI. Ceci peut s’avérer avantageux lorsque les taux d’intérêts sont faibles, la SCPI proposant un rendement intéressant. Si le risque zéro n’existe pas, ceux-ci sont tout de même réduits étant donné la diversification des placements. De quoi diminuer le risque de loyer impayé ou de dévalorisation géographique par exemple. Les actifs sont eux aussi diversifiés.

Les revenus sont perçus de manière régulière : il s’agit des dividendes qui proviennent des loyers payés par ces actifs variés. 
Important : les nouveaux associés en SCPI ne perçoivent ces revenus qu’à partir de 4 à 6 mois. Ce délai de jouissance correspond au temps nécessaire pour la société SCPI d’investir les fonds dans des biens rentables et pérennes.

Les différents types de SCPI

Il existe 3 grandes catégories de SCPI. Elles se différencient par la nature du patrimoine concerné. On trouve ainsi :

  • Les SCPI de rendement : la société de SCPI va acheter et gérer des biens immobiliers professionnels en vue de les louer. Le patrimoine peut aussi comporter des biens de service (ex : EHPADs), locaux commerciaux et entrepôts. 
  • Les SCPI fiscales : appelées aussi SCPI de défiscalisation, la patrimoine y est composé d’immobilier résidentiel (neuf ou à rénover) et permet des réductions d’impôts intéressantes (ex : environ 20% pour une SCPI en loi Pinel). D’autres dispositifs existent pour la réduction d’impôts en investissant en SCPI fiscale.
  • Les SCPI de plus-value : qualifée aussi de valorisation ou de capitalisation, ce type de SCPI investit dans des biens à fort potentiel de valorisation, d’où ce terme. La rémunération ne résulte pas d’une redistribution des loyers. Elle résulte de la revente du ou des biens dans lesquels les associés ont investi, après valorisation de ceux-ci. Ils touchent alors une partie de la plus-value une fois le bien revendu. 

Quels avantages ?

L’investissement en SCPI offre tout d’abord des rendements moyens très intéressants. Bien supérieur à l’immobilier direct, il s’élevait par exemple à 4,36% en 2021. Si tout placement immobilier comporte toujours des risques, celui en SCPI est, lui, bien moindre, du fait de la diversification du patrimoine. Le risque est alors mutualisé, tout ne dépend pas que d’un seul locataire.

De plus, c’est la société de placement qui gère celle-ci en étant experte dans ce domaine. Enfin, l’investissement immobilier en pierre-papier permet d’éviter d’avoir à assurer la gestion locative. De quoi gagner du temps, mais aussi s’épargner bien des contraintes et soucis éventuels. La gestion est également totalement assurée par la société de SCPI.